— Published 18 May 2021

Déclaration de l’AMA concernant le rapport de l’ONDCP au Congrès des États-Unis

Montréal, le 17 mai 2021 – L’Agence mondiale antidopage (AMA) prend acte du rapport présenté aujourd’hui par le Bureau de la politique nationale de contrôle des drogues (Office of National Drug Control Policy – ONDCP) des États-Unis au Congrès américain concernant les réformes de gouvernance en cours au sein de l’AMA.

Dans ce rapport, l’ONDCP souligne certaines des réformes importantes que l’AMA a mises en œuvre depuis 2018, ainsi que d’autres améliorations qu’il souhaite. Grâce à ces réformes, le tiers des 14 sièges du Comité exécutif et des 38 sièges du Conseil de fondation (le Conseil) sont désormais occupés par des sportifs d’élite en activité ou retraités, tandis que le Comité exécutif compte désormais quatre membres indépendants, dont le président et la vice-présidente. D’autres réformes sont en cours, notamment l’introduction d’un code d’éthique et la formation d’un comité d’éthique indépendant qui veillera au respect des normes de conduite requises pour une bonne gouvernance.

« L’AMA note le fait que le rapport de l’ONDCP reconnaît le travail important et les progrès considérables réalisés par l’AMA au cours de l’année écoulée », a déclaré le président de l’AMA, Witold Bańka.

« L’une des priorités de ma présidence continue d’être l’amélioration de notre modèle de gouvernance et le renforcement notre indépendance, tout en veillant à ce que les sportifs restent au premier plan de tout ce que l’Agence fait. Je suis fier des progrès réalisés par l’AMA sur ce plan. Cependant, il reste du travail dans ce domaine et nous continuerons nos avancées, dans le cadre d’un processus démocratique et consultatif, pour nous assurer que notre gouvernance continue d’évoluer en même temps que notre rôle et que la lutte contre le dopage dans le sport en général. »

« Le partenariat de longue date entre l’AMA et le gouvernement des États-Unis est important pour la protection du sport propre dans le monde. En tant que membre fondateur de l’AMA, le gouvernement des États-Unis a assumé un rôle de leader important et constructif historiquement. Nous espérons que l’administration Biden-Harris travaillera avec nous pour préserver cette position. À cette fin, je me réjouis d’accueillir la directrice par intérim de l’ONDCP, Mme Regina LaBelle, qui participera à sa première réunion du Conseil de fondation plus tard cette semaine. J’ai personnellement invité Mme LaBelle à jouer un rôle moteur dans la rédaction du code d’éthique de l’AMA et la formation d’un comité d’éthique indépendant. »

« L’AMA continue également d’offrir son soutien au gouvernement des États-Unis, à l’ONDCP et à l’Agence antidopage des États-Unis dans le cadre de leurs efforts pour renforcer la lutte contre le dopage dans leur pays. Actuellement, environ 90% des sportifs américains ne concourent pas sous l’égide du Code mondial antidopage puisque les principales ligues professionnelles et le sport universitaire opèrent en-dehors de ce cadre. »

« L’AMA a été fondée il y a 22 ans sur le principe de la coopération et la collaboration internationales entre les autorités publiques et le mouvement sportif, avec le gouvernement des États-Unis à l’avant-garde. Nous sommes déterminés à continuer d’aller de l’avant en relevant les défis dans cet esprit de partenariat. »