— Publié le 5 décembre 2022

Club inclusif : former 3000 clubs sportifs à l’accueil des pratiquants en situation de handicap d’ici 2024

Communiqué

A l’occasion de la journée internationale des personnes handicapées, le Comité Paralympique et Sportif Français (CPSF), soutenu par l’Etat et le Comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 et en collaboration avec les fédérations françaises Handisport (FFH) et Sport Adapté (FFSA), lancent un dispositif inédit de sensibilisation et d’accompagnement des clubs appelé « Club inclusif ». L’objectif du projet est simple : former 3 000 clubs sportifs à l’accueil des pratiquants en situation de handicap à l’horizon 2024.

Un programme novateur dans le cadre de l’héritage des Jeux de Paris 2024

Ce programme est un projet d’envergure qui s’inscrit pleinement dans l’Héritage des Jeux Olympiques et Paralympiques. Porté par le CPSF et soutenu par le Ministère des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques à hauteur de 2,2 millions d’euros, Club inclusif est le fruit d’une expérimentation conduite avec la Ville de Paris et le Comité d’Organisation des Jeux Paris 2024, qui vise à former des dirigeants et encadrants de clubs sportifs ordinaires à l’accueil des personnes en situation de handicap. Cette première phase, déployée grâce au soutien de la Ville de Paris et des fédérations françaises Handisport et du Sport adapté, a démontré sa pertinence.

Club inclusif est le premier programme à 360° destiné à tous les clubs sportifs en matière d’accueil des personnes en situation de handicap. Il permet aux clubs d’être sensibilisés et accompagnés pour accueillir dans des conditions optimales des publics à besoins spécifiques. Avec une personne sur deux en situation de handicap qui ne pratique jamais d’activité sportive, Club inclusif entend répondre à cet enjeu en changeant d’échelle.

Un programme clé en main

Cette formation non certifiante est une sensibilisation à destination des clubs sportifs volontaires, centrée sur la pratique, la rencontre et la proximité avec le public en situation de handicap, quel que soit le type de handicap.

La sensibilisation permet une première approche théorique et pratique de l’accueil des personnes en situation de handicap en club. L’accompagnement de terrain facilite l’engagement de chaque personne dans la pratique sportive qu’elle soit entre pairs ou partagée, d’une part, et de garantir la qualité d’encadrement de la pratique et la sécurité.

Ce programme se matérialise par :

  • Le partage d’outils adaptés.
  • Des sessions de formation et de partages d’expériences.
  • Une mutualisation des ressources entre les clubs.
  • La réflexion sur un projet associatif en lien avec l’accueil de personnes en situation de handicap.

Les collectivités, partenaires essentiels du projet

Chaque projet nait d’un partenariat entre le CPSF et une collectivité territoriale engagée. Le CPSF et ses partenaires FFH et FFSA mettent en œuvre le programme et il revient aux collectivités territoriales de mobiliser les clubs de leur territoire. C’est la rencontre entre l’expertise territoriale et l’expertise parasportive qui fait le succès de Club inclusif.

 

Chiffres clés

3000 : c’est le nombre de clubs à former à l’horizon 2024.

12 : c’est le nombre de clubs impliqués au maximum dans chaque projet.

6000€ : c’est le coût tout compris d’une session pour une collectivité. Dans les territoires ruraux, les collectivités peuvent se grouper pour organiser une session en commun.

 

 

Amélie OUDEA-CASTERA, ministre des Sports et de Jeux olympiques et paralympiques :

éCe projet partagé entre le mouvement sportif, l’Etat et les collectivités doit être un levier déterminant pour aller vers la Nation sportive que nous avons l’opportunité de construire à l’occasion de l’accueil des Jeux en France. C’est aussi une brique supplémentaire à notre édifice pour les personnes en situation de handicap puisse réaliser l’activité physique et sportive correspondant à leurs aspirations et à leurs goûts, en construisant un réseau de clubs de toutes les disciplines.”

Geneviève DARRIEUSSECQ, ministre déléguée auprès du ministre des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées, chargée des Personnes handicapées :

éDévelopper le parasport passe par une offre de proximité. Le développement de 3000 clubs inclusifs supplémentaires sur le territoire permettra aux personnes en situation de handicap de trouver à distance raisonnable de leur domicile, une offre sportive diversifiée, un cadre de pratique adapté dans des infrastructures accessibles et des entraineurs formés. C’est un levier essentiel pour l’épanouissement de chacun mais c’est aussi une question de santé.”

Marie-Amélie LE FUR, présidente du Comité Paralympique et Sportif Français :

“Les Jeux Paralympiques de Paris 2024 sont une occasion unique de léguer un héritage fort aux français et nous sommes extrêmement fiers de la matérialisation de ce dispositif qui constitue un outil concret dont les clubs doivent se saisir pour améliorer l’accueil et l’expérience des pratiquants en situation de handicap en leur sein. Ce programme n’est pas la solution à tout mais est doit être un levier fort pour favoriser l’accès à la pratique pour tout un chacun.”

Tony ESTANGUET, Président du Comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques Paris 2024 :

“A l’été 2024, pour la première fois de son histoire, la France accueillera les Jeux Paralympiques. A Paris 2024, grâce au pouvoir d’inspiration des para athlètes et à la dynamique des Jeux, nous voulons contribuer à une société plus inclusive notamment vis-à-vis des personnes en situation de handicap. C’est donc tout naturellement que nous avons immédiatement souhaité contribuer au projet Club Inclusif aux côtés du gouvernement, du CPSF et de la Ville de Paris. Nous en sommes convaincus : le sport constitue un formidable levier au service de la santé, du bien-être et de l’inclusion de toutes et tous dans la société. Nous voulons que ces Jeux participent à imprimer un changement positif et durable à l’ensemble de notre société.”

Guislaine WESTELYNCK, Présidente de la Fédération Française Handisport :

“Je me réjouis que le dispositif Club Inclusif se concrétise aujourd’hui, dans la dynamique insufflée par l’héritage attendu des Jeux Paralympiques de 2024. Comme nous aimons à le rappeler sans relâche, parce que c’est notre mission et notre expertise au quotidien à la FFH : l’inclusion ne se décrète pas, elle se construit. Cette action d’ampleur s’inscrit pleinement dans cette logique. A la fois, offrir des « clefs » aux clubs pour accueillir les sportifs en situation de handicap, et en face, multiplier les portes ouvertes vers la pratique sur tout le territoire. Bienvenue par avance aux nouvelles structures qui vont s’engager dans cette démarche et à toutes les collectivités mobilisées.”

Marc TRUFFAUT, Président de la Fédération Française du Sport Adapté :

“Depuis plusieurs années la FFSA développe une politique afin de faciliter l’adhésion de clubs inclusifs. Depuis ce début d’ année ce sont plus de 85 clubs inclusifs qui ont  rejoint la FFSA. C’est donc avec une grande satisfaction que la FFSA accompagne le CPSF dans le déploiement de la formation club inclusif. C’est une belle opportunité qui permettra de faire découvrir le sport adapté et ainsi  d offrir de nouvelles opportunités de pratiques aux personnes en situation de handicap mentale, psychique ou avec TSA.”