— Published 16 May 2022

Clap de fin pour la Global Sports Week 2022 à Paris et Los Angeles

  • 2,000 participants; 60 partenaires et plus de 100 journalistes étaient présents lors de cette édition 2022.

Plus de 2000 personnes de 98 pays ont participé aux différents événements de la Global Sports Week 2022, qui ont eu lieu à la fois à Paris et à Los Angeles, les deux prochaines villes hôtes des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été.

Le Maire de Los Angeles, Eric Garcetti, la championne de tennis ukrainienne Elina Svitolina, le Président du Comité International Paralympique, Andrew Parsons, le Président de Paris 2024, Tony Estanguet, la CEO de  LA28, Kathy Carter, la Présidente de UK Sport, Dame Katherine Grainger, le Secrétaire Général de la FIFPRO Jonas Baer-Hoffmann, la fondatrice de Angel City FC Julie Uhrman, le Président du comité d’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2023 François Amichia, le Président de Riot Games, Nicolo Laurent, la joueuse de Manchester United et de l’équipe nationale d’Angleterre, Alessia Russo, le Vice-Président Exécutif du groupe Universal Music, Olivier Robert-Murphy, le CEO des 6 Nations, Ben Morel et le Directeur marketing de la FIFA, Jean-François Pathy, ont fait partie de ceux qui ont pris la parole lors de ce forum transatlantique.

Organisée sous le patronage de l’UNESCO et sous le Haut Patronage de Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, la 3ème édition de la Global Sports Week (GSW) a débuté par un cocktail d’ouverture à l’Hôtel de Ville de Paris le 9 mai. La semaine a continué avec deux jours de conférences à l’Accor Arena qui se sont conclus avec un duplex connecté avec l’événement GSW@LA, présenté par 17 Sport et la Fondation LA84, qui a eu lieu dans leurs locaux le 11 mai.

Depuis 2020, GSW s’est positionné comme le principal rassemblement annuel de l’écosystème du sport mondial, centré sur les grandes transformations du secteur du sport à l’intersection entre les enjeux du business et de la société.

L’édition de cette année a vu un soutien renforcé du gouvernement français à travers son initiative “French Sport Touch”, qui vise à renforcer l’influence et l’attractivité internationales de la France à travers le sport. Des collectivités françaises représentant plus de 100 Centres de Préparation aux Jeux (CPJ) de Paris 2024 ont saisi l’opportunité de présenter leurs projets devant 25 Comités Nationaux Olympiques et Paralympiques qui avaient fait le déplacement jusqu’à Paris pour l’événement. Michel Cadot, le délégué interministériel pour les Jeux Olympiques et Paralympiques et les Grands Événements Sportifs était parmi les visiteurs.

Le 10 mai, un dîner croisière spécial, co-organisé par la GSW et la “French Sport Touch”, a donné aux invités internationaux un aperçu du parcours de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Paris 2024.

Les discussions de la GSW 2022 se sont concentrées sur l’équilibre fragile mais nécessaire entre croissance et responsabilité, reflété dans la thématique du forum « Better VS Bigger ». 32 Young Sports Makers – des 18-25 ans venant de 16 pays différents – étaient une fois encore au cœur de l’événement, représentant la voix de la Génération Z tout au long du programme.

Au-delà de ce qui s’est dit sur scène, la GSW a également été marquée par :

  • Le lancement de la nouvelle marque commerciale Para Sport par le Comité International Paralympique et son président Andrew Parsons
  • Le dévoilement de la “Food vision” durable qui sera mise en place pour les Jeux de Paris 2024, par le comité d’organisation et son partenaire Sodexo Live!
  • La signature d’un protocole d’accord entre les Comités Nationaux Olympiques français et canadiens dans le but de promouvoir les valeurs Olympiques, le développement du sport et de la langue française dans le mouvement sportif international.
  • La 5ème édition du Tremplin Invest Finals, le plus grand événement européen autour de la sportech pour les investisseurs, qui a révélé 12 start-ups prometteuses pour le futur du sport, sélectionnées par des jurys dans 7 pays différents.
  • Un challenge mondial, d’une semaine, GSW Runs for Ukraine, en partenariat avec l’ONG CARE et l’application de running connecté Sports Heroes, visant à collecter 4 730 euros – un euro pour chaque kilomètres constituant l’aller-retour entre Paris et Kyiv – pour le fonds d’aide d’urgence en Ukraine de CARE. Plus de 50% de l’objectif a été atteint et il reste encore plus de deux jours de campagne.

Lucien Boyer, President et Co-fondateur de la GSW, a dit : “Cette année, la Global Sports Week avait pour principal objectif de réunir à nouveau le monde du sport après deux longues années – et ce dans un nouveau contexte. Ici, à Paris, nous avons ressenti l’enthousiasme suscité par les grands événements à venir, tant au sein de l’écosystème français que des délégations internationales. Il y a aussi une vraie prise de conscience et un enthousiasme grandissant quant à la manière dont ces grands événements peuvent être utilisés pour contribuer à répondre aux grands problèmes de société. Au cours de nos discussions, nous avons bien compris le nouvel équilibre qui donne plus de pouvoir aux fans et aux athlètes, et les énormes possibilités pour les acteurs de l’industrie de s’engager et répondre de manière efficace aux priorités des nouvelles générations. Nous sommes impatients de poursuivre ces conversations avec notre communauté internationale qui prend de plus en plus d’ampleur chaque année.”

Noémie Claret, Managing Director de la GSW a dit : “ C’était vraiment agréable de ressentir l’énergie positive des gens venus de différents horizons, heureux de se retrouver en personne ici à Paris. Je suis particulièrement fière et heureuse d’avoir pu rassembler autant d’acteurs si variés et venus de différentes régions du monde. C’est bien cette connexion à la fois internationale, inter-générationnelle et cross-secteur qui est vraiment au cœur de notre concept et qui permet de faire bouger les choses et faire évoluer l’écosystème positivement. J’en profite pour adresser encore un grand merci à nos 60 partenaires représentatifs de différentes facettes de l’écosystème international, qui ont été à nos côtés pour nous aider dans cette mission”.