— Publié le 3 novembre 2020

World Rugby lorgne vers les Etats-Unis

Rugby

Un appel du pied. Direct et sans ambiguïté. World Rugby aimerait organiser dans un proche avenir la Coupe du Monde de rugby à 15 aux Etats-Unis. Et elle ne s’en cache pas. Son directeur exécutif, l’Australien Brett Gosper, l’a suggéré lundi 2 novembre à l’occasion d’une conférence de presse en ligne : “Nous pensons qu’il serait souhaitable qu’il y ait une bonne candidature venant des États-Unis. C’est manifestement un marché avec un potentiel de croissance immense, que ce soit en termes de joueurs ou de supporteurs et pour les revenus commerciauxMais ils seront en concurrence avec d’autres candidats et tout cela sera étudié par le système d’évaluation habituel.” Les Américains entendront-ils l’appel de World Rugby ? A court terme, peu probable. Pour l’édition 2027, l’Australie se présente en immense favorite. Et la Fédération américaine de rugby a dû se mettre en redressement judiciaire en raison de la pandémie de COVID-19. Elle n’a repris ses activités qu’au début du mois de septembre. Mais pour l’édition suivante, en 2031, tout est possible. World Rugby a fait le choix d’attribuer en une seule fois, en janvier 2022, les éditions 2027 et 2031 du tournoi planétaire. La Russie a annoncé son intention de se lancer dans la course, pour les deux dates. Mais pour les Russes comme pour les Américains, postuler à l’événement majeur du rugby mondial passera par une nette progression de l’équipe nationale. Brett Gosper n’en fait pas mystère : “Il est très important que les XV soient plus compétitifs et frappent à la porte des quarts de finale. Ce sera compliqué pour 2023, mais c’est possible pour un pays (les Etats-Unis) avec un tel réservoir de talents.”