— Publié le 19 novembre 2021

World Athletics veut plus de tout

World Athletics

Ouvert avec l’éternelle question russe, mercredi 17 novembre, le 53ème congrès de World Athletics a été bouclé le lendemain par une deuxième journée plus universelle. Les délégués, réunis en mode virtuel, ont approuvé sans un toussotement le plan stratégique pour la période 2022-2030. Son message a le mérite de la clarté, puisqu’il tient tout entier dans un quadruple objectif : “Plus de participation, plus de gens, plus de fans et plus de partenaires“. Le plan mondial pour 2022-2030 a été préparé au terme de la plus large consultation jamais lancée par World Athletics, au cours de laquelle plus de 85 % des 214 fédérations membres ont rempli un questionnaire détaillé sur l’état de l’athlétisme dans leur pays et leurs priorités pour son développement. En parallèle, la campagne “Global Conversation” a permis de recueillir les avis et les recommandations de 25 000 personnes dans 178 pays. La stratégie de World Athletics pour multiplier les plus, au cours des huit années à venir, s’appuiera notamment sur un ambitieux programme de développement de l’athlétisme chez les jeunes, Kids’ Athletics, à déployer dans le monde entier au cours des prochains mois. Au cours de sa deuxième journée, jeudi 18 novembre, le congrès de World Athletics a également entendu les conclusions du premier rapport du groupe de travail sur les droits de l’homme. Il recense six recommandations que l’instance s’est engagée à suivre pour s’assurer que les droits de l’homme sont protégés et respectés dans son sport.