— Publié le 22 juillet 2022

Witold Bańka en visite à Washington

AMA

Les relations semblent revenir au beau fixe entre l’Agence mondiale antidopage (AMA) et les Etats-Unis. Pour preuve la visite effectuée cette semaine à Washington DC par Witold Bańka, le président de l’AMA (photo ci-dessus), accompagné de Yang Yang, la vice-présidente, et Olivier Niggli, le directeur général. Au programme, une étape au Bureau de la politique nationale de contrôle des drogues (Office of National Drug Control Policy – ONDCP) de la Maison-Blanche, des discussions avec des représentants du National Institute on Drug Abuse, mais aussi avec le Comité olympique et paralympique américain (USOPC) et l’Agence antidopage des États-Unis. Parmi les sujets abordés par les trois envoyés de l’AMA avec leurs interlocuteurs américains, deux ne concernaient pas directement les Etats-Unis, mais plutôt la Russie et le conflit en Ukraine : les “conséquences de la guerre en Ukraine sur le système sportif, ainsi que le soutien que l’AMA et d’autres organisations apportent aux sportifs ukrainiens et à la communauté antidopage en ce moment“, et le “statut de conformité de l’Agence antidopage de Russie par rapport au Code mondial antidopage“. Witold Bańka, Yang Yang et Olivier Niggli ont également évoqué à Washington la “poursuite d’une collaboration active entre les États-Unis et d’autres pays, en particulier dans la région des Amériques, afin de s’assurer que la communauté antidopage collabore efficacement pour atteindre le même objectif.”