— Publié le 9 avril 2021

Wenger milite pour le hors-jeu automatisé

Football

La révolution est en marche. Après l’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR), la FIFA sera bientôt prête à aller plus loin encore dans la technologie, avec l’adoption d’un système automatisé pour les hors-jeu. A en croire Arsène Wenger (photo ci-dessus), désormais en charge du développement du football à la FIFA, le nouveau procédé pourrait être prêt pour le Mondial 2022 au Qatar. L’International Football Association Board (IFAB), l’instance responsable des règles du jeu, a assuré le mois dernier qu’elle planchait actuellement sur le hors-jeu, avec l’ambition de tester une technologie qui permettrait de prendre des décisions automatisées. Le procédé aurait notamment l’avantage  de réduire le temps d’attente, souvent long, avant le verdict de la VAR. La technologie du hors-jeu automatisé permet d’informer directement l’arbitre assistant d’une situation de hors-jeu. “Le hors-jeu automatisé sera, je crois, prêt pour 2022, a suggéré Arsène Wenger, cité par le Times. Automatisé signifie que le signal va directement au juge de touche, qui aura sur sa montre un voyant lui indiquant s’il y a hors-jeu ou non. Je suis très favorable à cette évolution car l’attente actuelle de l’analyse par la VAR est trop longue. En moyenne, 70 secondes, parfois jusqu’à 1 minute 20 secondes.”