— Publié le 29 octobre 2020

Valentin Balakhnichev ne fait pas appel

Athlétisme

Surprise. A la différence de la plupart des autres prévenus au procès de la corruption à l’IAAF, Valentin Balakhnichev n’a pas fait appel. Le dirigeant russe, ancien président de la Fédération russe d’athlétisme (RusAF), et ex trésorier de l’IAAF, a été condamné par défaut à trois ans de prison par la 32ème chambre correctionnelle du tribunal de justice de Paris. Peu après l’annonce du verdict, il avait assuré à l’agence TASS qu’il ferait appel. Il a visiblement changé d’avis. Agé de 71 ans, Valentin Balakhnichev a été condamné pour corruption. En plus de sa peine de prison, le juge a ordonné la confiscation de la somme de 1 895 374 euros qu’il possède sur un compte monégasque. Son compatriote, l’ex-entraîneur Alexeï Melnikov, n’a pas non plus fait appel de ses deux ans de prison, à la différence des autres condamnés du procès. Lamine Diack, son fils Papa Massata, et l’avocat Habib Cissé, ont tous interjeté appel de leurs condamnations au pénal et au civil. Gabriel Dollé, l’ancien responsable de la lutte antidopage à l’IAAF, a pour sa part fait appel au civil. Les deux Russes impliqués dans l’affaire, Valentin Balakhnichev et Alexeï Melkinov, ne s’étaient pas présentés au procès, tout comme Papa Massata Diack, resté au Sénégal.