— Publié le 17 mai 2022

Une session en trois temps

CIO

Inédit. Pour la première fois, une session du CIO se déroule en trois temps, étalés sur plus de trois mois. La 139ème session de l’instance olympique avait débuté le 3 février dernier à Pékin, à la veille des Jeux d’hiver. Elle s’était poursuivie plus de deux semaines plus tard, par une deuxième journée de travaux le 19 février, à deux jours de la clôture. Mais elle n’en était pas pour autant terminée. Il avait alors été décidé de boucler la session au mois de mai, afin de “rationaliser les réunions institutionnelles prévues à Pékin en raison de la situation de pandémie de COVID-19.” Cette troisième et dernière journée d’une session aux allures de feuilleton se déroulera finalement vendredi 20 mai à Lausanne. Elle sera organisée en mode hybride, certains participants assistant en personne à la Maison olympique, les autres le faisant en ligne. Un porte-parole du CIO l’a confirmé à l’agence Reuters : les deux membres russes de l’instance, Yelena Isinbayeva et Shamil Tarpischev, pourront assister à la session. Au programme, une série de mises à jour sur les activités du mouvement olympique, des commissions et de l’administration du CIO, ainsi que des rapports des comités d’organisation des Jeux olympiques. La situation de la boxe après la réélection du Russe Umar Kremlev à la présidence de l’IBA, notamment, devrait être évoquée et discutée. La session sera précédée par une réunion de deux jours de la commission exécutive.