— Publié le 3 mai 2022

Une plateforme blockchain officielle

FIFA

La FIFA se lance dans l’économie numérique. Avec un objectif assumé : augmenter encore ses revenus. Elle annonce avoir signé un accord de partenariat avec la société Algorand, une entreprise fondée par l’Italo-Américain Silvio Micali. Selon les termes du contrat, Algorand deviendra la plateforme blockchain officielle de la FIFA. A ce titre, elle proposera une solution de portefeuille blockchain, figurera parmi les supporteurs régionaux de la Coupe du Monde 2022 au Qatar 2022 pour l’Amérique du Nord et l’Europe, et bénéficiera du titre de sponsor officiel du Mondial féminin 2023 en Australie et Nouvelle-Zélande. La FIFA le rappelle dans un communiqué : la technologie blockchain permet l’enregistrement et la distribution de donnés non-éditables sur des réseaux numériques. Elle facilite par ailleurs l’innovation et contribue à un échange sécurisé et sans interférence de biens, comme les jetons non fongibles, via des portefeuilles numériques. Algorand aidera notamment la FIFA à développer sa stratégie patrimoniale numérique. En échange, l’instance fournira à l’entreprise certains avantages en termes de publicité, d’exposition médiatique et de promotion. Commentaire de Gianni Infantino, le président de la FIFA : “Cette collaboration témoigne de la volonté de la FIFA de rechercher des solutions innovantes pour faire émerger de nouvelles sources de revenus durables, qui seront réinvestis dans le football. C’est l’une des conditions de la transparence envers les acteurs du football et les supporters du monde entier – un élément essentiel de notre vision pour un football véritablement mondial.