— Publié le 26 juillet 2022

Une perquisition au domicile de Haruyuki Takahashi

Tokyo 2020

Les ennuis se poursuivent pour Haruyuki Takahashi. L’agence Kyodo News rapporte que les procureurs de Tokyo ont effectué une perquisition au domicile de l’ancien membre du conseil d’administration des Jeux de Tokyo 2020, soupçonné de corruption. La perquisition se serait déroulée en ce début de semaine. Les enquêteurs cherchent à savoir si des paiements d’un montant total d’au moins 45 millions de yens, soit environ 325 000 dollars, ont été effectués entre 2017 et 2021 par l’un des partenaires des Jeux de Tokyo, la société de vêtements Aoki Holdings Inc, à un cabinet de conseil dirigé par Haruyuki Takahashi. Le dirigeant japonais, ex patron du groupe Dentsu, ne nie pas l’existence de ces versements, mais il assure depuis le début de l’enquête qu’ils ne sont pas liés aux Jeux de Tokyo. Au Japon, la loi olympique instaurée après la désignation de Tokyo comme ville-hôte des Jeux en 2020 interdit aux fonctionnaires de percevoir de l’argent en relation avec leurs fonctions olympiques et paralympiques. Selon la même loi, les membres du conseil d’administration de Tokyo 2020 étaient considérés comme des agents de l’état.