— Publié le 19 août 2021

Une médaille pour sauver une vie

Athlétisme

Belle histoire. Médaillée d’argent au lancer du javelot aux Jeux de Tokyo, la Polonaise Maria Andrejczyk a décidé de mettre sa médaille olympique aux enchères. Un geste peu fréquent, surtout moins de deux semaines après la compétition. Mais la jeune femme l’a expliqué lors d’une interview à la télévision polonaise : l’argent récolté doit servir à participer au financement de l’opération d’un bébé de huit mois, Miloszek Małysa, atteint d’une grave malformation cardiaque. Ses parents espèrent pouvoir le faire opérer aux Etats-Unis, mais ils n’ont pas l’argent nécessaire pour le voyage et l’intervention chirurgicale. « Une médaille n’est qu’un objet, mais elle peut être d’une grande valeur pour les autres, a raconté Maria Andrejczyk. Cet argent peut sauver des vies, au lieu qu’il prenne la poussière dans un placard ». L’initiative était déjà unique, son résultat l’a été encore plus. Une chaîne polonaise de magasins de proximité a remporté l’enchère, pour environ 106 000 euros. Puis elle a annoncé qu’elle renonçait à recevoir la médaille, estimant que le geste “beau et noble” de l’athlète méritait largement qu’elle en conserve la propriété. En parallèle, des centaines de personnes ont participé à une collecte. Grâce à leur générosité, et au don de 106 000 euros versé par la lanceuse de javelot, la somme nécessaire a quasiment été récoltée.