— Publié le 7 avril 2022

Une lettre ouverte pour exclure Total

France 2023

France 2023
Inattendu. La branche française de l’ONG Greenpeace s’intéresse de près à la Coupe du Monde de rugby 2023 en France, plus particulièrement à l’un de ses partenaires, le groupe pétrolier TotalEnergies. Elle annonce avoir écrit une lettre ouverte à Claude Atcher, le directeur général de France 2023, pour lui demander d’exclure TotalEnergies de la liste des sponsors du tournoi mondial. Greenpeace France rappelle que la Russie et la Biélorussie ont été écartées des compétitions internationales de rugby et ne pourront donc pas se qualifier pour la Coupe du Monde 2023. Mais TotalEnergies, “seule major pétro-gazière occidentale à ne pas s’être retirée de Russie, fait toujours partie des sponsors officiels de l’événement“, explique l’ONG dans un communiqué. Dans sa lettre ouverte à Claude Atcher, envoyée mercredi 6 avril et signée de son directeur général Jean-François Julliard, Greenpeace France explique : “Le sponsoring de la Coupe du monde de rugby 2023 par TotalEnergies était déjà une véritable aberration à l’heure de l’urgence climatique, il l’est d’autant plus aujourd’hui, alors que la major pétro-gazière maintient ses activités en Russie, prenant ainsi le risque de participer au financement de la guerre de Vladimir Poutine. TotalEnergies, c’est 1% des financements de la compétition. La Coupe du monde de rugby va-t-elle gâcher la fête pour conserver ce 1% ?”