— Published 18 May 2020

Une exception pour les sportifs étrangers

La Russie décrète à son tour une exception pour les sportifs de haut niveau. Le gouvernement russe a annoncé, dimanche 17 mai, que les athlètes et les entraîneurs de nationalité étrangère mais employés par des équipes du pays étaient désormais autorisés à revenir en Russie. Et cela, malgré la fermeture des frontières aux ressortissants étrangers, en application depuis le mois de mars et le début de la pandémie de coronavirus. Sans surprise, les athlètes et les entraîneurs seront soumis dès leur entrée dans le pays à une période de quarantaine de 15 jours. Ils seront également placés sous observation médicale. Le gouvernement russe l’a expliqué dans un communiqué : “Cette décision aidera les organisations sportives professionnelles, dont les clubs de football de la Russian Premier League, à reprendre l’entraînement, après l’assouplissement des mesures liées à la propagation du coronavirus”. Avec plus de 280 000 cas de COVID-19, la Russie est désormais le deuxième pays le plus touché au monde, derrière les Etats-Unis. Mais la Fédération russe de football a annoncé en fin de semaine passée que le championnat de première division reprendrait le 21 juin, après trois mois d’interruption.