— Publié le 1 juillet 2022

Une élection en deux temps

Haltérophilie

Le casting est complet. Après avoir élu un nouveau président, l’Irakien Mohammed Jalood, la Fédération internationale d’haltérophilie (IWF) vient de se doter d’un secrétaire général. Mais rien n’a été simple. Le scrutin avait initialement désigné le Péruvien José Quinones, sorti en tête avec 68 voix, contre 60 pour l’Italien Antonio Urso (photo ci-dessus) et 16 pour l’Iranien Ali Moradi. Aucun des candidats n’ayant obtenu la majorité, un deuxième tour aurait dû être organisé dans la foulée. Mais l’IWF a omis de le faire, invoquant a posteriori une “erreur humaine“. Face aux contestations du clan italien, un nouveau vote s’est tenu en ligne jeudi 30 juin, avec deux candidats : Antonio Urso et José Quinones. L’Italien l’a emporté d’une seule voix (64 contre 63), avec un total de suffrages exprimés inférieur de 14 à celui du vote initial le week-end dernier au congrès de l’IWF à Tirana, en Albanie. Antonio Urso est l’actuel président de la Fédération européenne d’haltérophilie.