— Publié le 8 juin 2021

Une Copa America sous haute surveillance

Football

Coupe

A moins d’une semaine de l’ouverture de la Copa America de football au Brésil, la situation reste confuse dans le pays-hôte. Le ministre brésilien de la Santé, Marcelo Queiroga, a assuré lundi 7 juin que la vaccination des joueurs des 10 équipes engagées ne serait pas obligatoire. Son gouvernement avait pourtant affirmé le contraire. « La question du vaccin n’est pas une obligation, a expliqué Marcelo Queiroga. Si les joueurs sont vaccinés, tant mieux, mais nous n’allons pas demander qu’ils le fassent maintenant. Le vaccin peut provoquer une réaction, et cela pourrait compromettre la compétitivité des joueurs.” Selon l’un des responsables du comité d’organisation, André Pedrinelli, six des dix délégations de 65 personnes qui disputeront le tournoi sont déjà complètement vaccinées, deux autres finiront de l’être avant le début de la compétition (13 juin au 10 juillet). Tous les membres des délégations passeront un test PCR toutes les 48 heures, resteront dans des chambres individuelles et des étages isolés dans leurs hôtels. Ils voyageront entre les quatre villes hôtes en avions affrétés. Les matchs se disputeront à huis clos.