— Publié le 12 novembre 2021

Une championne de monde de ski arrêtée et condamnée

Biélorussie

La répression s’accentue en Biélorussie. Selon un groupe d’opposants, la Belarusian Sport Solidarity Foundation, l’une des figures du sport national aurait été arrêtée à Minsk et détenue par la police. La skieuse acrobatique Aliaksandra Ramanouskaya, championne du monde de saut en 2019, a été arrêtée mercredi 10 novembre à la fin de sa séance d’entraînement. Elle a comparu dès le lendemain devant un tribunal, où elle a été condamnée à une amende d’environ 1 000 dollars. Il lui est reproché d’avoir enfreint la loi biélorusse sur les protestations et les rassemblements publics. Aliaksandra Ramanouskaya comptait parmi les nombreux athlètes signataires d’une lettre ouverte, publiée après la réélection d’Aleksander Lukashenko à la présidence de la république, appelant à la tenue d’une nouvelle élection et à la libération des prisonniers politiques. “Nous examinons la situation et avons demandé des informations au Comité national olympique de la République de Biélorussie“, a sobrement commenté le CIO dans un communiqué. Aliaksandra Ramanouskaya, 25 ans, devrait figurer parmi les favorites de l’épreuve de saut des Jeux de Pékin 2022, mais elle n’a plus disputé la moindre compétition internationale depuis février 2020. Elle a été écartée de l’équipe nationale l’an passé au moment des manifestations d’opposants au régime en place.