— Publié le 17 août 2021

Un village sous haute surveillance

Tokyo 2020

Jour J à Tokyo. A 7 jours du début des Jeux paralympiques, le village des athlètes a ouvert ses portes mardi 17 août. Les premières délégations étrangères ont pris leurs quartiers dans les immeubles du village, au lendemain de la décision de ne pas autoriser les spectateurs sur les sites de compétition. Comme pour les Jeux olympiques, les résidents devront se soumettre à des tests quotidiens de dépistage du COVID-19, porter des masques et observer une distanciation sociale. Seiko Hashimoto, la présidente du comité d’organisation, l’a confié en conférence de presse : “Je suis convaincue qu’il est possible d’organiser les Jeux paralympiques en toute sécurité, en mettant en place les mesures anti-COVID testées et éprouvées aux Jeux olympiques.” Selon le comité d’organisation, 88 % des membres des délégations séjournant au village sont vaccinés, un taux supérieur à celui enregistré aux Jeux olympiques. Les athlètes devront réduire leur temps de séjour au village à seulement sept jours au maximum avant leur entrée en compétition et deux jours après la fin de leur épreuve. Le village fermera ses portes le 8 septembre, trois jours après la cérémonie de clôture. Le nombre de places assises dans la salle de restaurant a été réduit à 2 400, contre 3 000 pendant les Jeux olympiques.