— Publié le 13 janvier 2022

Un Texan inculpé pour avoir fourni des produits dopants

Athlétisme

Nouvelle affaire de dopage dans l’athlétisme. La justice américaine a révélé, mercredi 12 janvier, avoir inculpé un thérapeute installé à El Paso, au Texas, accusé d’avoir fourni des produits dopants à au moins deux athlètes avant les Jeux de Tokyo. Eric Lira, 41 ans, est l’objet d’une inculpation dans le cadre de la nouvelle “loi Rodchenkov”, du nom de l’ancien lanceur d’alerte russe, autorisant la justice américaine à poursuivre et sanctionner toute personne impliquée dans une affaire de dopage, quelle que soit sa nationalité, si les faits impliquent un citoyen américain. Selon l’acte d’accusation, Eric Lira se serait fourni en produits dopants, notamment de l’EPO et des hormones de croissance, en Amérique du Sud et centrale, avant de les distribuer aux athlètes avant les Jeux de Tokyo. Les athlètes en question ne sont pas nommés, mais plusieurs indices suggèrent que l’un d’eux serait la Nigériane Blessing Okagbare (photo ci-dessus, au centre). La sprinteuse de 33 ans a été contrôlée positive à l’hormone de croissance l’été dernier à Tokyo, puis empêchée de participer quelques heures seulement avant le début de l’épreuve du 100 m. Les autorités américaines ont eu accès à son téléphone portable, alors qu’elle rentrait aux États-Unis, et découvert qu’elle avait communiqué avec Eric Lira en utilisant une application cryptée.