— Publié le 17 juillet 2020

Un syndicat pour défendre les intérêts des athlètes

Athlétisme

A défaut d’avoir relancé le calendrier international (la première étape de la Ligue de Diamant est prévue le 14 août à Monaco), l’athlétisme s’est doté d’un syndicat des athlètes. The Athletics Association a été officiellement lancée cette semaine depuis les Etats-Unis. Elle se présente comme une organisation indépendante destinée à protéger les droits des athlètes. Elle est présidée par Christian Taylor, le champion olympique du triple saut. « The Athletics Association ambitionne d’établir un dialogue positif avec le Conseil de World Athletics et avec sa commission des athlètes, précise un communiqué. Mais elle demandera aussi des comptes à World Athletics si nécessaire et contestera ses décisions si elles ne défendent pas l’intérêt des athlètes. » Très américain dans sa gouvernance, le syndicat a confié sa vice-présidence à Emma Coburn, l’ancienne championne du monde du 3 000 m steeple. Son conseil d’administration, composé de 24 membres, compte notamment dans ses rangs les Américains Allyson Felix et Ashton Eaton, la Bahamienne Shaunae Miller-Uibo et la Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce. The Athletics Association s’est déjà associée avec Global Athlete, un syndicat d’athlètes multisport.