— Publié le 22 septembre 2022

Un statut pour les athlètes réfugiés

Cyclisme

L’Union cycliste internationale (UCI) poursuit ses initiatives en faveur des réfugiés. Après avoir été l’une des instances du mouvement sportif les plus actives, l’an passé, pour faciliter l’exil de nombreux Afghans après la prise de Kaboul par les Talibans, elle annonce la création d’un statut “d’athlète réfugié“. La décision a été entérinée cette semaine par le comité exécutif de l’UCI, réuni à Wollongong (Australie) en marge des Mondiaux sur route. Ce nouveau statut est censé favoriser la participation des athlètes aux compétitions internationales de haut niveau, dont les Coupes du Monde et les championnats du monde. Les cyclistes réfugiés n’auront plus à attendre l’enregistrement de leur engagement par la fédération nationale de leur pays d’origine. Leur participation sous le statut d’athlète réfugié s’aligne également sur leur présence potentielle aux Jeux olympiques dans l’équipe olympique des réfugiés du CIO.