— Publié le 22 juillet 2021

Un sketch antisémite coûte sa place au directeur de la cérémonie

Tokyo 2020

A une journée de l’ouverture, la polémique n’épargne toujours pas les organisateurs des Jeux de Tokyo. Elle prend même de la vitesse, mais en quittant pour une fois le terrain sanitaire. Le directeur artistique de la cérémonie d’ouverture, l’ancien comédien japonais Kentaro Kobayashia, a été licencié avec effet immédiat pour des faits remontant à plus de vingt ans. « Nous avons appris que lors d’une performance artistique passée, il avait utilisé  un langage moqueur au sujet d’un fait historique tragique », a expliqué la présidente du comité d’organisation, Seiko Hashimoto. La performance artistique en question s’était déroulée en 1998. Kentaro Kobayashia, alors jeune comédien, animait à l’époque en duo une émission télévisée destinée aux enfants. En faisant semblant d’imaginer une activité de bricolage où il serait question de créer et d’installer de petites poupées en papier, il avait lancé à son partenaire : « Celles de la dernière fois où tu avais dit : Jouons à l’Holocauste ». L’histoire avait été oubliée de tous, mais elle vient de ressortir sur Internet. Publiée sur les réseaux sociaux, la vidéo d’archives est devenue virale au Japon, jusqu’à contraindre les organisateurs des Jeux à licencier le directeur de la cérémonie d’ouverture, à seulement une journée de l’événement. “Nous sommes en train d’examiner l’ensemble de la (cérémonie) et nous discuterons rapidement de la manière de l’organiser. Nous aimerions parvenir à une conclusion le plus rapidement possible“, a expliqué déclaré Seiko Hashimoto en conférence de presse. Kentaro Kobayashia, de son côté, s’est fendu d’un communiqué où il s’excuse des remarques “extrêmement inappropriées” de son ancien sketch.