— Publié le 14 juillet 2021

Un serment olympique mis au goût du jour

Tokyo 2020

Faute de spectateurs dans le stade, la scène sera seulement télévisuelle. Mais la cérémonie d’ouverture des Jeux de Tokyo, vendredi 23 juillet, verra la première version d’un nouveau serment olympique. Le CIO l’a modifié sur le fond et sur la forme. Le nombre de personnes invitées à prononcer le serment passera de trois à six : deux athlètes, deux entraîneurs et deux juges. L’équilibre pourra ainsi être assuré entre les sexes parmi ceux qui prêtent serment au nom de tous les participants aux Jeux. Par ailleurs, la formulation du texte a été modifiée, à la suite des recommandations formulées par la commission des athlètes du CIO sur la règle 50.2 de la Charte olympique relative à l’expression d’une opinion dans le cadre des Jeux. Le nouveau serment est le suivant : “Nous promettons de prendre part à ces Jeux Olympiques en respectant et en suivant les règles, dans un esprit de fair-play, d’inclusion et d’égalité. Ensemble, nous sommes solidaires et nous nous engageons pour un sport sans dopage, sans tricherie et sans aucune forme de discrimination. Nous le faisons pour l’honneur de nos équipes, dans le respect des principes fondamentaux de l’Olympisme, et pour rendre le monde meilleur grâce au sport.” Le serment olympique a été prononcé pour la première fois lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux d’été à Anvers en 1920. Le texte original avait été rédigé par le baron Pierre de Coubertin.