— Publié le 25 septembre 2020

Un prix de la paix pour Thomas Bach

CIO

Thomas Bach ne sera peut-être pas le premier président du CIO à recevoir le Prix Nobel de la Paix. Mais le dirigeant allemand pourra se consoler avec une autre distinction pour ses efforts en faveur d’un monde plus pacifique. Elle vient de lui être attribuée par la Corée du Sud. Thomas Bach a été nommé, mercredi 23 septembre, lauréat du Prix de la paix de Séoul 2020, en reconnaissance de ses efforts pour promouvoir la paix et pour sa contribution à la réussite des Jeux olympiques d’hiver de 2018 qui ont rapproché les deux Corées. Le prix a été créé en 1990 pour commémorer le succès des Jeux olympiques d’été de 1988 à Séoul, et pour célébrer « l’esprit d’harmonie et d’amitié » qui a prévalu lors de la compétition. Depuis, la Fondation culturelle du Prix de la paix de Séoul décerne sa distinction tous les deux ans. Réaction de l’intéressé, cité sur le site Internet du CIO : « C’est un grand honneur de recevoir cette distinction, et je tiens à remercier la Fondation culturelle du prix de la paix de Séoul pour sa décision. Ce prix appartient à l’ensemble du CIO et du mouvement olympique, car sans le soutien de nombreux acteurs, ces réalisations en faveur de la paix à travers le sport n’auraient jamais pu être accomplies. » La cérémonie de remise du prix sera organisée à Séoul avant la fin de l’année. Précision : le prix de la Paix est doté de la coquette somme de 200 000 dollars.