— Publié le 3 septembre 2020

Un premier candidat pour le comité olympique algérien

Algérie

Le siège de président du comité olympique algérien (COA), resté vacant depuis la démission en mai dernier de Mustapha Berraf, pourrait bien être prochainement occupé par un ancien escrimeur. Raouf Salim Bernaoui, deux fois sélectionné en escrime aux Jeux olympiques (Atlanta 1996 et Athènes 2004), a annoncé sa candidature. Il est à ce jour le seul postulant. L’élection est prévue le 12 septembre à Alger. L’ex-ministre de la Jeunesse et des Sports et président de la Fédération algérienne d’escrime (FAE), âgé de 44 ans, l’a expliqué sur sa page Facebook : “Comme vous le savez, notre instance est passée ces derniers mois par une période de fortes turbulences, marquée par de nombreux dépassements et par un ternissement important de son image et de sa réputation. Il est temps aujourd’hui de retrouver de la sérénité et de réconcilier la famille sportive et olympique algérienne.” Dans son manifeste de campagne, Raouf Salim Bernaoui propose un plan en six points, construit autour de 36 mesures concrètes, avec l’ambition de réformer la gouvernance du COA, et moderniser son fonctionnement. Son slogan : “Remettre les athlètes et les fédérations au coeur de notre action.” Démissionnaire de la présidence du COA, Mustapha Berraf reste président de l’ACNOA (Association des comités olympiques africains), et à ce titre membre du CIO.