— Publié le 26 juin 2013

Un parfum de fraude fiscale

Football

La fraude fiscale existe aussi en Italie. Et elle toucherait le football. Les gendarmes financiers ont perquisitionné aux sièges de 41 clubs de football professionnels, avec l’idée des dénicher des traces ou des preuves d’évasions fiscales. Dix-huit des vingt clubs de Serie A), tous sauf Bologne et Cagliari, ont reçu la visite des militaires de la “Guardia di finanza”, la police financière italienne. Ils ont saisi des documents, notamment des contrats de joueurs. Douze agents de joueurs sont également visés par l’enquête diligentée par le Parquet de Naples, et deux sont particulièrement concernés, Alejandro Mazzoni, agent de l’Argentin Ezequiel Lavezzi (Paris Saint-Germain), et Alessandro Moggi, fils de Luciano Moggi, ex-dirigeant de la Juventus condamné dans le scandale des arbitres du “Calciopoli” en 2006. Les clubs et les agents sont sous enquête pour “associations de malfaiteurs”, “évasion fiscale”, “fausse factures” et “blanchiment d’argent”.