— Publié le 3 décembre 2020

Un nouveau pactole de 5,2 millions de dollars

AMA

Witold Bańka, le président de l’Agence mondiale antidopage (AM), peut se frotter les mains : son budget vient de connaître une belle poussée de croissance. Il le doit aux contributions financières supplémentaires versées par les gouvernements de l’Arabie saoudite, de la Chine, de l’Égypte et de l’Inde. Montant total : 2,6 millions de dollars. Pas mal. Ce coup de pouce, qui s’ajoute aux contributions annuelles des gouvernements, sera alloué aux activités de recherche scientifique et de renseignement et enquête de l’AMA. Sachant que les contributions supplémentaires fournies par les gouvernements sont doublées par le CIO, l’AMA se retrouve ainsi avec un pactole de 5,2 millions de dollars en plus pour son budget annuel. Le gouvernement indien s’est engagé à verser un million de dollars supplémentaires, l’Arabie saoudite 500 000 dollars et l’Égypte 100 000 dollars, tandis que l’AMA a déjà reçu les 992 694 dollars promis par le gouvernement chinois. Ces quatre pays n’en sont pas à leur coup d’essai, ils ont tous déjà offert à l’AMA des contributions supplémentaires dans le passé. Au cours des quatre dernières années, en dehors de cette initiative spécifique, l’AMA a également reçu des contributions supplémentaires des gouvernements de l’Australie, de l’Azerbaïdjan, du Brésil, du Danemark, de la France, du Japon, du Koweït, de la Pologne et des États-Unis, ainsi que des trois différents niveaux de gouvernement au Canada. En Suisse, la ville de Lausanne et le Canton de Vaud ont également apporté leur part à ces contributions supplémentaires.