— Publié le 9 mars 2022

Un fonds d’aide à la communauté ukrainienne

Canoë-kayak

La solidarité avec l’Ukraine se met en place dans le monde du canoë-kayak. L’instance internationale de la discipline, l’ICF, annonce avoir ouvert un compte bancaire dédié aux dons et contributions à la communauté ukrainienne du canoë-kayak, en particulier les athlètes, les entraîneurs et leurs familles. La Pologne a déjà montré l’exemple, en fournissant l’hébergement, les repas et des installations d’entraînement à un groupe d’athlètes ukrainiens qui se trouvaient dans le pays, pour un stage de préparation, au début de l’invasion russe. Parmi eux, la jeune Ukrainienne Viktoriia Dobrotvorska (photo ci-dessus) raconte avoir été réveillée dans la nuit, le 24 février, par la sonnerie de son téléphone. Elle a ainsi appris, par plusieurs messages, la nouvelle des premières attaques russes. “J’ai été prise de panique, explique-t-elle dans une interview relayée par l’ICF dans un communiqué, où elle explique que son mari et sa fille étaient toujours en Ukraine. Je suis allée voir mon entraîneur et lui ai demandé de m’emmener à la frontière, je me fiche de savoir comment, vous devez m’emmener à la frontière. Je vais passer la frontière, je vais rentrer à la maison….” Après une série d’appels téléphoniques, la jeune femme de 29 ans a pu rejoindre Lviv, une ville ukrainienne située à seulement 70 kilomètres de la frontière polonaise, où elle a retrouvé son mari, sa fille et sa mère. Pendant 24 heures, Viktoriia Dobrotvorska et sa famille ont dormi à la gare de Lviv, avant de monter dans un train et trouver refuge en Pologne. L’ICF compte parmi les fédérations internationales ayant suivi la recommandation du CIO de bannir les athlètes russes et biélorusses. Elle a également annulé tous ses événements, réunions et forums prévus dans les deux pays en 2022.