— Publié le 4 août 2020

Un déficit de 54 millions de dollars

USOPC

Menace de gros temps pour le comité olympique et paralympique américain (USOPC). Selon les documents officiels publiés par le Trésor public, l’instance a terminé l’année 2019 dans le rouge. Ses recettes se sont élevées à 193 millions de dollars, mais pour des dépenses de 248 millions de dollars au cours de la même période de 12 mois. Résultat : un déficit supérieur à 54 millions de dollars. En soi, rien de très surprenant, l’année 2019 ayant été vierge de tout événement olympique, donc de toutes recettes issues des droits de télévision. Mais l’année 2020 s’annonce elle aussi très difficile pour l’USOPC, avec le report des Jeux de Tokyo et des revenus versés par NBCUniversal. Avec deux exercices déficitaires consécutifs, le comité olympique et paralympique américain pourrait se retrouver confronté à de sérieux problèmes de trésorerie. NBCUniversal, détenteur exclusif des droits des Jeux pour les Etats-Unis, verse 139 millions de dollars à l’USOPC pour chaque édition des Jeux olympiques. Cette somme sera portée à 162 millions de dollars à partir de l’année 2021. Selon les mêmes documents fiscaux, la directrice générale de l’USOPC, Sarah Hirshland, pointe largement en tête des cadres les mieux payés de l’instance, avec un salaire annuel de 786 000 dollars en 2019 (668 000 euros au cours actuel). Elle a déjà annoncé avoir consenti à réduire son salaire de 20 % pour l’année 2020 en raison des conséquences économiques de la crise sanitaire. Avant son arrivée, le poste de directeur général était accompagné d’une rémunération supérieure à un million de dollars.