— Publié le 3 décembre 2021

Un coup de pouce budgétaire pour l’ANS

France

A moins de 1 000 jours des Jeux de Paris 2024, les autorités politiques françaises accélèrent le pas. Elles rallongent les crédits. L’Agence nationale du sport (ANS) a annoncé jeudi 2 décembre, à l’occasion de son conseil d’administration, un budget pour l’année 2022 en hausse de 22 %. Il se montera à 451 millions d’euros, contre 380 millions cette année. “Dans son rôle d’opérateur d’Etat, l’action de l’Agence est tournée vers la relance du sport à travers le développement de la pratique sportive mais aussi le soutien à la haute performance, a expliqué le directeur général de l’ANS, Frédéric Sanaur (photo ci-dessus). Ce budget, qui témoigne d’un engagement très fort en faveur du sport, nous donne la possibilité de déployer efficacement cette ambition portée par l’ensemble des membres de l’Agence.” Dans le détail, 321,8 millions d’euros seront consacrés au développement du sport (266 millions d’euros en 2021), avec l’objectif annoncé d’aller chercher 3 millions de pratiquants supplémentaires d’ici 2024. La haute performance, un secteur clé dans la perspective des Jeux de Paris 2024, bénéficiera d’une enveloppe de 118 millions d’euros, contre 104 millions cette année. Cette augmentation devrait notamment permettre de renforcer l’aide aux athlètes, via les contrats de performance signés avec les fédérations sportives concernées par les Jeux.