— Publié le 10 septembre 2020

Un certificat international pour la protection des athlètes

CIO

Les Jeux de Tokyo occupent le plus clair de son temps, mais le CIO ne veut pas négliger les autres sujets du moment. A commencer par l’explosif dossier des violences et abus dans sport. Réunie virtuellement mercredi 9 septembre, la commission exécutive a approuvé la création d’un “certificat international de responsable de la protection dans le sport”. Selon les termes de l’instance olympique, il s’agit d’une “première en son genre, car il n’y a actuellement ni certificat ni norme minimale d’éducation ou de formation pour les responsables de la protection dans le sport au niveau international.” La formation menant à ce certificat doit débuter en septembre 2021. Elle sera étalée sur cinq mois et élaborée par un conseil consultatif international d’experts, sous la direction de trois directeurs de programme. Le cours sera disponible sur sportsoracle. Il se terminera par un examen final, à réussir pour obtenir le certificat. L’inscription sera payante. Elle sera ouverte à tous, mais en priorité aux fédérations internationales et nationales, et aux comités nationaux olympiques. Les candidats retenus proposés par les CNO pourront demander une bourse de la Solidarité olympique. En marge de cette formation, le CIO annonce l’organisation d’une série de 11 webinaires à destination des comités nationaux olympiques. Ils se tiendront dans quatre langues différentes à partir d’octobre 2020. Objectif : aborder les défis culturels auxquels est confronté le mouvement olympique dans l’élaboration et la mise en œuvre de mesures de protection des athlètes, mais aussi renforcer ses capacités à protéger les athlètes.