— Publié le 18 août 2022

Trois olympiens aux commandes

Inde

Une sortie de crise pour le Comité olympique indien ? Peut-être. Un tribunal indien, la Haute Cour de Delhi, a désigné trois olympiens pour prendre en charge la gestion au quotidien de l’instance nationale, et surtout organiser dans les quatre mois à venir de nouvelles élections. Ce nouveau comité formé par la justice est composé de l’ancien tireur à la carabine Abhinav Bindra, médaillé d’or aux Jeux de Pékin 2008, l’ex athlète Anju Bobby George, médaillée de bronze à la longueur aux Mondiaux d’athlétisme en 2003 à Paris, et la spécialiste du tir à l’arc Bombayla Devi Laishram (photo ci-dessus), médaillée de bronze mondiale en 2011. Les trois olympiens devront travailler avec un trio d’administrateurs déjà désignés par les autorités indiennes, formé d’un ancien juge de la Cour suprême, un commissaire aux élections et un fonctionnaire du gouvernement. Objectif commun des deux groupes : remettre de l’ordre dans le mouvement olympique indien en le dotant au plus vite d’une nouvelle gouvernance. Le Comité olympique indien a retardé à plusieurs reprises la tenue de ses élections, jusqu’à être aujourd’hui menacé d’une suspension par le CIO. La Haute Cour de Delhi, en plus de désigner les trois olympiens pour gérer les affaires courantes, a également émis une ordonnance limitant à trois mandats la présence des dirigeants au sein des instances du comité olympique, et expliqué souhaiter une meilleure représentation des femmes aux postes de direction. Les ordonnances de la Haute Cour de Delhi font suite à la décision de la FIFA de suspendre la Fédération indienne de football (AIFF), en raison de “l’influence indue de tiers” dans son fonctionnement. Une suspension qui menace l’organisation par l’Inde de la Coupe du Monde féminine des moins de 17 ans, prévue au mois d’octobre.