— Publié le 31 juillet 2021

Travis Tygart met la Russie au défi

Tokyo 2020

Prévisible. Travis Tygart, le directeur de l’Agence américaine antidopage (USADA), n’est pas resté silencieux après les déclarations du nageur Ryan Murphy aux Jeux de Tokyo, selon lesquelles la finale du 200 m dos remportée par le Russe Evgeny Rylov ne serait pas “propre“. Toujours prompt à accuser la Russie, Travis Tygart s’est rangé du côté du nageur américain. “La Russie et ses dirigeants sportifs ont assombri le ciel au-dessus d’eux, et ils ont poussé leurs athlètes dans la tempête, a-t-il déclaré à l’agence Reuters. Aujourd’hui, ces mêmes dirigeants veulent continuer à mentir, à nier et à attaquer ceux qui ont le courage de s’opposer à leur tromperie et à leur mépris flagrant des règles et de la vérité.” Travis Tygart s’en prend également au CIO et l’Agence mondiale antidopage, qualifiant de “farce” la suspension de la Russie, avec plus de 300 athlètes russes présents aux Jeux de Tokyo sous les couleurs de leur comité national olympique (ROC). “Tout le monde peut désormais voir ce qu’est réellement cette suspension : une farce“, a suggéré le directeur de l’USADA. Plus remonté que jamais, l’Américain met le sport russe au défi de publier les résultats des tests antidopages de ses athlètes. “Il devrait joindre le geste à la parole en rendant publics les tests individuels avec les noms des athlètes, ce qui permettrait enfin de savoir sir les choses ont vraiment changé, a-t-il déclaré à Reuters dans un courrier électronique. Toutes les données et les preuves de ces dernières tendent plutôt à démontrer le contraire.