— Publié le 18 octobre 2021

Tout est connu… sauf les dates

JOJ

Le report de quatre ans a bousculé le calendrier, mais les travaux avancent au Sénégal dans la perspective des Jeux de la Jeunesse 2026 à Dakar, premier évènement olympique de l’histoire sur le continent africain. La commission de coordination du CIO, présidée par Kirsty Coventry, a tenu en fin de semaine passée sa troisième réunion. Elle s’est déroulée à distance, en mode virtuel. Les premières initiatives sur le terrain, au Sénégal, débuteront dès le 1er semestre 2022, à moins de quatre ans des JOJ 2026. Une “task force” composée des équipes du CIO, de Dakar 2026 et des acteurs locaux (ministères sénégalais de la Jeunesse, du Sport et de l’Education) est déjà à pied d’œuvre pour identifier les premières activités à lancer. Le mois prochain, une délégation de l’instance olympique se rendra au Sénégal pour des rencontres de travail avec le comité d’organisation. Côté travaux, les chantiers de rénovation concernent le stade Iba Mar Diop, le centre équestre de la caserne Samba Diery Diallo, et l’enceinte du Tour de l’œuf, où est située la piscine olympique. Le processus en est actuellement aux études, pour un lancement des chantiers à la fin de l’année 2022. La construction de l’Université Amadou Mahtar Mbow (UAM), futur village olympique des JOJ, se poursuit de son côté selon le calendrier présenté au CIO. Quant au programme, il est déjà finalisé : les Jeux de Jeunesse 2026 compteront vingt-huit sports, plus sept sports additionnels (baseball à 5, breaking, karaté, skateboard, escalade, surf et wushu). Les compétitions se dérouleront sur trois sites, à Dakar, Diamniadio et Saly. Reste une inconnue, mais de taille : les dates officielles de l’événement. Selon un communiqué du CIO, elle “seront annoncées ultérieurement“.