— Publié le 20 mai 2022

Six femmes pour l’histoire

Qatar 2022

Historique. Pour la première depuis la création de l’épreuve, six femmes feront partie du corps arbitral à la Coupe du Monde de football en 2022 au Qatar. La FIFA a dévoilé jeudi 19 mai la liste des officiels sélectionnés pour le tournoi planétaire. Elle compte 129 noms, dont 36 arbitres de champ, 69 assistants et 24 assistants vidéo. Parmi eux, six femmes. Trois d’entre elles – la Française Stéphanie Frappart (photo ci-dessus), la Rwandaise Salima Mukansanga et la Japonaise Yoshimi Yamashita – ont été désignées parmi les arbitres de champ. Les trois autres – la Brésilienne Neuza Back, la Mexicaine Karen Diaz Medina et l’Américaine Kathryn Nesbitt – officieront aux côtés des arbitres assistants. La FIFA l’explique dans un communiqué, par la voix de l’Italien Pierluigi Collina, le président de la Commission des arbitres : “Leur désignation est le résultat d’un long processus entamé il y a plusieurs années, qui a commencé par la nomination d’arbitres femmes pour certaines compétitions masculines seniors et de jeunes de la FIFA. A l’avenir, la présence d’arbitres femmes lors de compétitions masculines de haut niveau sera considérée comme la règle plutôt que l’exception”. Tous les arbitres désignés au sein des six confédérations débuteront leur préparation dès cet été par une série de séminaires organisés à Asuncion, Madrid et Doha. Ils seront notamment dédiés à la protection des joueurs, l’uniformité dans l’application des règles, et la compréhension des caractéristiques des équipes et des joueurs.