— Publié le 13 août 2020

Le parcours de Sapporo passé au test de vérité

Tokyo 2020

Le report des Jeux de Tokyo et son inévitable surcoût pour le CIO et les organisateurs japonais n’y changeront rien : le marathon et les épreuves de marche des Jeux d’été en 2021 restent maintenus à Sapporo. Une bonne nouvelle pour les athlètes ? World Athletics le croit. A l’initiative du comité d’organisation, une délégation de l’instance internationale a fait le voyage sur l’île d’Hokkaido pour étudier dans les conditions quasi identiques la qualité de l’air et la température sur le parcours du marathon. Stéphane Bermon, le directeur du département Santé et Science de World Athletics, et Paolo Emilio Adami, le manager du même service, ont parcouru les 42,195 km du futur tracé olympique sur des vélos électriques, samedi 8 août, soit une année pile avant le marathon des Jeux de Tokyo. Ils ont recueilli environ 15 000 données en trois heures, sur la température et la qualité de l’air, dont les niveaux de particules PM2,5 et PM10, d’ozone et de dioxyde d’azote. Les résultats ? Très positifs. En moyenne, le thermomètre a affiché 16,4° sur le parcours, avec un maximum de 17°. Commentaire de Paolo Emilio Adami : « Si les conditions sont les mêmes l’année prochaine, les athlètes feront une belle course. La section du parcours qui traverse le parc universitaire d’Hokkaido est magnifique, ombragée, entre les étangs de nénuphars et les petites criques. La qualité de l’air s’est révélée très bonne. Elle est le reflet d’un environnement urbain normal avec des conditions de circulation régulières. »