— Publié le 23 février 2021

Sans bikini, pas de tournoi

Volley-ball

Mauvaise publicité pour le Qatar dans la perspective de sa candidature aux Jeux d’été en 2032. Deux joueuses allemandes de beach-volley, Karla Borger et Julia Sude, ont décidé de boycotter un tournoi prévu à Doha en raison de l’interdiction de porter un bikini sur le terrain. « Nous sommes là pour faire notre travail, mais on nous empêche de porter notre tenue de travail, a déclaré la première lors d’une interview à la radio Deutschlandfunk. C’est vraiment le seul pays et le seul tournoi où un gouvernement nous dit comment faire notre travail. Nous critiquons cela. » Le Qatar doit accueillir pour la première fois cette année, le mois prochain, une étape du World Tour féminin de beach-volley, le circuit mondial de la FIVB. L’état du Golfe a organisé pendant sept ans une compétition masculine. En 2019, il a repris au dernier moment l’accueil des premiers Jeux mondiaux de plage, initialement prévus à San Diego, aux Etats-Unis. Les joueuses avaient été autorisées à porter un maillot de bain pour les rencontres de beach-volley. Mais pour le tournoi du World Tour le mois prochain, il a été demandé aux engagées de porter sur le sable des t-shirts et des pantalons. Une demande justifiée par  la FIVB par « le respect de la culture et des traditions du pays hôte ». Karla Borger s’est interrogée sur la pertinence “qu’un tournoi se tienne là-bas”. Quant à Julia Sude, elle a fait remarquer, à juste titre, que le Qatar avait autorisé les athlètes féminines à porter leurs  tenues habituelles aux Mondiaux d’athlétisme à Doha en 2019.