— Publié le 2 octobre 2020

Sanctions réduites pour les drogues “récréatives”

Dopage

L’avancée est importante. L’Agence mondiale antidopage (AMA) a annoncé via un communiqué, mercredi 30 septembre, avoir publié une nouvelle liste d’interdictions, appelée à entrer en vigueur en 2021. Elle prévoit notamment un allègement des sanctions en cas de contrôle positif à une drogue dite “récréative”. Regroupés sous l’appellation de “substances d’abus” , la cocaïne, la diamorphine (héroïne), la méthylènedioxyméthamphétamine (MDMA/ecstasy) et le THC, principe psychoactif du cannabis, constitueront une catégorie à part. Elle pourrait être complétée à l’avenir par “d’autres substances actuellement à l’étude”. En cas de contrôle positif, la sanction sera de seulement trois mois si l’athlète peut prouver que l’utilisation du produit interdit “s’est produite hors compétition et sans intention d’améliorer la performance sportive.” Elle pourra même être réduite à un mois si le fautif accepte de suivre un “programme de réhabilitation”. Jusqu’à maintenant, ces substances étaient soumises à l’échelle de sanctions habituelle de l’AMA, soit une suspension de 2 à 4 ans.