— Publié le 6 décembre 2022

Roy Jones Jr en tête de cortège

Boxe

Face à la menace d’un retrait du programme olympique, la communauté de la boxe a choisi de passer à l’offensive. Elle l’a fait lundi 5 décembre par un moyen peu fréquent dans le mouvement sportif international : en descendant dans la rue. La Fédération internationale de boxe (IBA) révèle, images à l’appui, qu’une manifestation “pacifique” a été organisée devant la Maison olympique à Lausanne, au moment où la commission exécutive de l’instance était réunie pour discuter, entre autres sujets, de l’avenir de la discipline. En tête de cortège, l’ancien boxeur américain Roy Jones Jr. (photo ci-dessus, au centre), fidèle allié du président de l’IBA, le Russe Umar Kremlev. Une centaine de boxeurs et d’entraîneurs issus de six pays – Suisse, Allemagne, France, Pologne, Malte et Israël – ont participé à la manifestation, placée sous la devise : “Pas de Jeux olympiques sans boxe, Pas de boxe sans l’IBA. Commentaire de Roy Jones Jr, cité dans un communiqué de l’IBA : “Je me suis adressé au CIO dans une lettre, mais je n’ai reçu aucune réponse. Alors je me suis présenté à leur porte et j’ai frappé. Je ferai tout ce qu’il faut pour être entendu. La boxe doit rester aux Jeux olympiques, et je ferai tout pour cela. Il est grand temps de mettre fin à l’injustice. Les gens devraient voir comment l’AIBA s’est transformée en IBA, ils devraient tirer des conclusions par les actes, pas par les mots. L’IBA mérite d’être reconnue par le mouvement olympique autant que la boxe mérite d’être dans le programme olympique“.