— Publié le 19 novembre 2021

Rencontre avec les Talibans

CIO

Rencontre au sommet, cette semaine, entre le CIO et le pouvoir en place en Afghanistan. Une délégation de l’instance olympique s’est rendue à Doha, au Qatar, pour y rencontrer plusieurs dirigeants de la Direction générale afghane de l’éducation physique et des sports. En tête de cortège, Nazar Mohammad Mutmaeen, un membre du cabinet du gouvernement provisoire. Cette rencontre à Doha constitue une première depuis la prise de Kaboul par les Talibans en août dernier. “Au cours de la réunion, les représentants afghans ont déclaré qu’ils étaient fermement résolus à suivre et à respecter la Charte olympique“, a expliqué le CIO dans un communiqué. La déclaration de l’instance olympique se veut très sobre, mais elle laisse entendre que les athlètes afghans pourraient participer aux Jeux d’hiver de Pékin 2022. Le communiqué du CIO poursuit : “Les deux parties ont réitéré le droit fondamental d’accéder au sport et de le pratiquer en toute sécurité pour tous les individus sans discrimination. Les deux parties considèrent que les discussions ont été constructives et ont convenu de poursuivre le dialogue.” Le CIO a précisé par ailleurs qu’il reconnaissait toujours le  comité national olympique actuel en Afghanistan. En cas de participation aux Jeux de Pékin, les Afghans porteraient donc le nom et les couleurs de leur pays. Ils ne seraient pas engagés comme athlètes neutres, sous drapeau olympique, comme cela se fait pour un pays dont le comité national olympique n’est plus reconnu par le CIO.