— Publié le 2 août 2021

Raven Saunders a enfreint la Charte olympique

Tokyo 2020

Problème en vue pour le CIO. L’athlète américaine Raven Saunders, médaillée d’argent au lancer du poids dimanche 1er août, a enfreint la Charte olympique. Elle a profité de la séance de remise des médailles pour exprimer une opinion, sur le podium, démarche interdite par l’article 50 du règlement olympique. Très investie dans la cause LGBT et dans la défense des droits civiques, l’Américaine a formé un X avec ses deux bras, après avoir reçu sa médaille d’argent. « Mon message est de continuer à combattre, à pousser et à trouver de la valeur dans qui vous êtes, dans tout ce que vous faites, avait-elle expliqué en conférence de presse avant la cérémonie du podium. C’est important pour moi de ramener cette médaille d’argent, car je représente tant de gens différents, je sais qu’il y a beaucoup de gens qui me regardent, qui m’envoient des messages et qui ont prié pour moi ». Avant les Jeux de Tokyo, le CIO avait annoncé sa décision d’assouplir la règle 50 de la Charte olympique sur la liberté d’expression aux Jeux. Après avoir consulté plus de 3 600 athlètes dans le monde entier, l’instance avait décidé d’autoriser l’expression d’une opinion, politique religieuse ou raciale, dans le cadre des Jeux mais pas sur le podium. Les athlètes peuvent désormais le faire sur les réseaux sociaux ou dans les médias. Avec ce geste, Raven Saunders a donc clairement enfreint le règlement. Sera-t–elle sanctionnée ? Interrogé ce lundi en conférence de presse, le porte-parole du CIO, Marks Adams, a expliqué que la décision serait prise après discussion avec World Athletics et avec le comité olympique et paralympique américain (USOPC). Elle s’annonce délicate.