— Publié le 1 décembre 2020

Quatre places en plus pour les femmes

Rugby

Les filles gagnent du terrain dans l’univers du ballon ovale. World Rugby a confirmé via un communiqué, lundi 30 novembre, que la Coupe du Monde féminine passerait de 12 à 16 équipes à partir de l’édition 2025. Cette décision qualifiée d’historique avait été prise par le Conseil de la Rugby World Cup un peu plus tôt cette année. Elle est désormais officielle et correspond, explique l’instance internationale, “à l’engagement de World Rugby d’accélérer le développement du rugby féminin dans le monde grâce à son plan stratégique pour les femmes 2017-25.” Les éditions 1998 et 2002 comptaient déjà 16 nations qualifiées, avant que World rugby ne revienne à un format plus réduit en 2006. Le rugby féminin a connu une croissance record ces dernières années. Il pèse désormais pour 28 % des effectifs du rugby sur la planète. Commentaire de Bill Beaumont, le président de World Rugby : “Le rugby féminin est la meilleure opportunité de développer le rugby à l’échelle mondiale. Cet élargissement de la Coupe du Monde ouvre de nouvelles et ambitieuses opportunités de jeu pour les fédérations au plus haut niveau, et crée une incitation supplémentaire pour les fédérations du monde entier à continuer d’investir et de développer leurs programmes féminins.” Le processus de sélection des quatre prochaines éditions de la Coupe du Monde – 2025 et 2029 pour les femmes, 2027 et 2031 pour les hommes – sera enclenché en février 2021. Elles seront attribuées en une seule fois en mai 2022.