— Publié le 4 novembre 2021

Quatorze Mondiaux en une seule année

FISU

Crise sanitaire oblige, l’assemblée générale de la Fédération internationale du sport universitaire (FISU) s’est tenue en mode virtuel, cette semaine, pendant trois longues journées. Mais l’instance basée à Lausanne, présidée de façon intérimaire par le Suisse Leonz Eder depuis le retrait du Russe Oleg Matytsin (actuel ministre russe des Sports), retrouvera très bientôt le “monde réel”, en présentiel et sur le terrain de compétition. L’année 2022 s’annonce en effet très chargée pour la FISU, avec 14 championnats du monde universitaires et sept Coupes du Monde en seulement douze mois. Les sept Coupes du Monde estampillées FISU seront marquées par un changement de format, les athlètes représentant désormais leur université, et non plus leur pays d’origine. Au cours de cette assemblée générale de la FISU, la 37ème du nom, les organisateurs des Jeux Mondiaux universitaires en 2025 – la ville italienne de Turin pour l’hiver et la région allemand du Rhin-Ruhr pour l’été – ont présenté un rapport de l’état d’avancement de la préparation. Pour l’édition suivante du rendez-vous mondial, prévue en 2027, la FISU a déjà reçu des candidatures de la Corée du Sud et des États-Unis. Mais la concurrence pourrait encore se renforcer, la date limite pour le dépôt des dossiers étant fixée au 31 janvier 2022