— Publié le 4 janvier 2016

Principe de précaution

Suisse

L’agence suisse antidopage a décidé de suspendre, au moins à titre provisoire, sa coopération avec l’IAAF. Une décision justifiée par le “principe de précaution”. En conséquence, les experts suisses de la lutte antidopage ne partageront plus leurs données avec leurs homologues de l’IAAF, notamment sur le suivi biologique.