— Publié le 6 juillet 2021

Plus de catégories pour plus de médailles

AIBA

L’effet Umar Kremlev prend l’allure d’un raz de marée à la Fédération internationale de boxe (AIBA). Depuis l’élection du dirigeant russe à la présidence de l’instance, en fin d’année passée, la dette a été épongée, les comptes remis à l’équilibre, un audit a été commandé et une enquête interne confiée au juriste canadien Richard McLaren. En prime, le conseil de l’AIBA a pris la décision de modifier les catégories de poids dans toutes les compétitions portant son label. Chez les hommes, leur nombre passera de 10 à 13. Chez les femmes, il passera de 10 à 12. Cette nouvelle réglementation entrera en vigueur à partir du 1er août 2021. La proposition a été présentée au conseil de l’AIBA par le secrétaire général, István Kovács, après une vaste consultation des parties prenantes de la boxe masculine et féminine. La nouvelle formule est censée permettre à un plus grand nombre de boxeurs de participer “dans les catégories de poids respectives où ils se sentent les plus forts et les plus à l’aise”. Selon Umar Kremlev, “les nouvelles divisions encourageront davantage de boxeurs à se mettre à la boxe et permettront à davantage de nations de remporter des médailles. Plus nous aurons de médailles, plus les gouvernements prêteront attention à notre sport et le financeront dans le monde entier”.