— Publié le 21 septembre 2020

Plus de 30 pays inscrits pour l’édition 2022

Jeux de la Francophonie

A moins de deux ans de l’échéance, le chemin reste encore long pour les Jeux de la Francophonie 2022 en République démocratique du Congo (RDC). Plusieurs équipements sont à construire ou à rénover à Kinshasa, dont le village des athlètes. Mais Zeina Mina, le directrice du Comité international des Jeux de la Francophonie (CIJF), se veut confiante, pour l’édition 2022 comme pour les suivantes. Elle l’a expliqué à RFI : “Je ne suis pas inquiète pour l’avenir des Jeux. C’est un outil qui attire, qui est très important, qui a beaucoup d’impacts sociétaux dans les pays organisateurs. Les Jeux de la Francophonie sont un événement qui mobilise. Aujourd’hui, pour la RDC, en dépit de toutes les difficultés – y compris sanitaires – nous sommes déjà à plus de 30 pays inscrits pour l’édition 2022. Il faut juste véhiculer une bonne image. Il faut parler vraiment de l’essence de ces Jeux, de leur historique et les présenter tels qu’ils le méritent.” Concernant le programme, Zeina Mina a confirmé qu’il serait a priori identique à celui des derniers Jeux, organisés en Côte d’Ivoire en 2017, avec une reconduction à l’identique des disciplines. Initialement prévus en 2021, les prochains Jeux de la Francophonie ont été reportés d’une année en raison de la crise sanitaire.