— Publié le 4 novembre 2022

Pas de questions indiscrètes pour les visiteuses étrangères

Qatar 2022

A moins de trois semaines du Mondial de football 2022, le Qatar multiplie les annonces pour rassurer les visiteurs étrangers. Le comité d’organisation a assuré jeudi 3 novembre via un porte-parole que les services de santé ne demanderont pas aux femmes qui auraient besoin d’un traitement pendant leur séjour si elle sont “mariées ou non“. Dans un tout autre pays, la question ne se poserait pas. Mais au Qatar, les relations sexuelles hors mariage restent interdites et sont mêmes légalement passibles de peines allant jusqu’à sept ans de prison. “On ne demandera pas aux personnes si elles sont mariées ou non, leur sexe, leur nationalité ou leur religion, a indiqué le porte-parole chargé des questions de santé au sein du comité d’organisation lors d’une conférence de presse à Doha. On leur posera des questions sur leur état de santé, mais pas leur situation personnelle“. Au cours de la même conférence de presse, les organisateurs qataris ont annoncé qu’il ne sera plus nécessaire, à compter du 2 décembre, d’être en possession d’un billet de match pour entrer dans le pays. Mais il sera toujours obligatoire de s’inscrire en ligne pour obtenir une carte Hayya, qui fait office de visa depuis le 1er novembre. Il faudra également payer la somme de 500 riyals qataris (140 euros) de frais, sauf pour les enfants de moins de 12 ans.