— Publié le 30 septembre 2022

Paris surveillera les transferts

FIFA

La FIFA reste fidèle à la Suisse, mais elle se tourne de plus en plus vers la France. L’instance basée à Zurich avait ouvert un nouveau bureau à Paris, à l’Hôtel de la Marine, en juin 2021. Elle annonce dans un communiqué avoir obtenu le feu vert des autorités réglementaires françaises pour y installer sa future chambre de compensation. Cette nouvelle entité, dont la création s’inscrit dans un processus de réforme et de contrôle du marché des transferts de joueurs, aura pour mission de centraliser les paiements aux clubs formateurs dans les opérations de transfert. Selon le communiqué de la FIFA, elle pourra désormais débuter “très prochainement” ses activités. Elle se concentrera dans un premier temps sur les paiements aux clubs formateurs. Selon les estimations de la FIFA, cette économie du marché des transferts devrait représenter plus ou moins 400 millions de dollars par an. Mais, faute d’une autorité de contrôle, les clubs formateurs ne touchent en réalité que 70 à 80 millions de dollars.