— Publié le 12 août 2022

Paris a appris de Birmingham

Paris 2024

A moins de deux ans de l’événement, les organisateurs des Jeux de Paris 2024 veulent garder le cap de leur ambition de réduire de moitié les émissions de CO2. Georgina Grenon, la directrice de l’Excellence environnementale au COJO, était présente la semaine passée à Birmingham à l’occasion des Jeux du Commonwealth. Elle l’a expliqué aux médias : “Avec Birmingham 2022, nous partageons une vision commune. Elle consiste à offrir une célébration spectaculaire, à mettre en valeur le meilleur de nos villes et à exploiter le pouvoir du sport pour unir et créer des avantages durables pour la société, mais aussi à prendre soin de l’impact que ces événements vont laisser derrière eux.” Les organisateurs parisiens ont interrogé leurs homologues britanniques des Jeux du Commonwealth sur la manière dont ils ont intégré les questions de durabilité dans leur planification et préparation de l’événement multisport. Les deux équipes ont notamment échangé sur les thématiques de la restauration et de la gestion des déchets. “Nous pensons qu’il est important de partager les meilleures pratiques entre organisateurs de grands événements sportifs, a suggéré Georgina Grenon. Nos échanges nous ont permis d’apprendre de Birmingham. Nous allons pouvoir utiliser leur expérience pour évaluer nos propres options pour l’opération plus vaste des Jeux olympiques et paralympiques d’été.”