— Publié le 7 avril 2021

Nouveau coup d’arrêt pour le village des médias

Paris 2024

Casse-tête en vue dans la préparation des Jeux de Paris 2024. L’AFP révèle que la Cour administrative de Paris a rendu sa décision sur l’épineux dossier de la construction du village des médias, prévu sur une partie du parc départemental Georges-Valbon en Seine-Saint-Denis. Elle a suspendu une partie de l’autorisation environnementale délivrée en novembre 2020 par le préfet de Seine-Saint-Denis. L’ordonnance de la justice administrative le précise sans ambiguïté : la SOLIDEO (Société de livraison des ouvrages olympiques) doit « donner instruction à ses co-contractants afin qu’ils cessent tous travaux ». Le feuilleton continue, donc. Et, avec lui, les retards dans le calendrier de construction du complexe de logements. Deux associations, l’antenne locale du Mouvement national de lutte pour l’environnement (MNLE 93), et le Collectif pour le Triangle de Gonesse, ont déposé en février dernier un nouveau recours contre le projet devant la Cour administrative d’appel de Paris. Elles avaient doublé cette procédure d’un référé-suspension, approuvé mardi 6 avril par un juge des référés. Ce dernier a estimé que l’arrêté préfectoral visé ne satisfait pas en l’état les dispositions du Code de l’environnement. Le village des médias des Jeux de Paris 2024, prévu pour héberger jusqu’à 2 000 journalistes et techniciens, doit être construit sur la zone de l’Aire des Vents, sur la commune de Dugny, en Seine-Saint-Denis. Il sera ensuite converti en logements dans le cadre d’un « éco-quartier ».